Sainte​-​Cecile

by biobazar

supported by
/
1.
Bacter-Cream 05:38
2.
3.
4.
Ektatrance 04:20
5.
6.
Laputien 06:16
7.
8.
Nadam II 05:25
9.
10.
Trade World 06:23
11.
12.
Solar Power 09:55
13.

about

1ere Parution : 2008
Étiquette : Studio Stereo Records

En 2008, compte tenu de la présence de plus en plus accentuée de la musique numérique, d’une démocratisation à vaste échelle des moyens de production et de l’émergence de mille et un réseaux inspirés de MYSPACE, avec toutes les possibilités de diffusion et de promotion que cela offre, la création musicale et sonore connaît une expansion sans bornes. Ça part dans toutes les directions et on y finit par s’y perdre, pour le bonheur des uns et le malheur des autres.

Il y a, d’une part, cette surabondance de nouveaux artistes et de nouvelles propositions musicales et, d’autre part, cette petite poignée de créateurs qui utilisent dans leur musique une surabondance de sons provenant d’un nombre infini de sources qui sont par ailleurs parfois surprenantes, ce qui peut-être tout aussi intéressant sinon plus dans certains cas! BIOBAZAR, projet québécois encore trop peu connu, pourrait appartenir à cette dernière catégorie. Avant même de prendre connaissance de la feuille de route du seul et principal instigateur du projet, Dany Janvier, on devine, à l’écoute de quelques pièces seulement du disque STE‑CÉCILE, que notre lascar a absorbé pendant de nombreuses années plusieurs déclinaisons ou manifestations de la musique psychédélique – qu’il s’agisse des premières velléités plus rock sixties de la Côte Ouest américaine, de son versant allemand teutonisé et électronifié des années 70, de sa version presque 100 % électronique telle que représentée par des excentriques de l’ambient‑house de la fin des années 80 comme The Orb et autres Black Dog, ou encore de son éclatement plus dancefloor, alors que le psychédélisme se transmutait vers 1991 ou 1992 en techno dite ‘’trance’’ et ‘’trance-psy’’ – mais aussi les essentiels de la dub, de la funk et de l’électro, en passant par la prog‑rock….

On imagine aisément aussi que l’homme derrière ces volutes sonores peaufine depuis longtemps son style. Et en effet! On ne peut que constater l’évolution du son du Trifluvien Dany Janvier depuis la parution, en 1998, du fameux Wireless Telegraph And Signal Company de son projet Tektonik Veda. Avec cette production, l’artiste multidisciplinaire également versé dans la vidéo et membre d’ensembles musicaux tels que LE BAND ZEN et JESUS BENCH 400 LIVRES posait déjà les assises de sa singularité sonore : diversité d’influences, stratification nourrie et côté évolutionnaire marqué…et on ne peut que saluer le degré de maîtrise et d’accessibilité auquel est arrivé aujourd’hui BIOBAZAR après nombre d’années en gardant toute son intégrité des premières heures.

Outre le joyeux foutoir d’influences et de styles qu’offre sa musique, Dany Janvier intègre également aux concoctions de BIOBAZAR des instrumentations world-beat et des échantillons souvent humoristiques tirés, entre autres, du répertoire filmographique québécois. Cela dit, ces échantillons s’intègrent toujours bien à la trame proposée, ils ne sont jamais indûment invasifs. Ils ne détournent pas totalement notre attention des mondes qui s’animent et s’agitent tout autour et se transforment constamment au fil d’une même pièce; à titre d’exemple, la piste d’ouverture démarre sur une note semi-down-tempo, semi-électro(clash)/électro(old-school), des sonorités psychédéliques et même country-folk se manifestent tour à tour et brièvement, puis ensuite le tempo s’accélère et le paysage se transforme en musique technoïde d’une émotionnalité qui n’est pas sans rappeler PLAID…un peu plus loin, l’album nous emmène dans une excursion dub hallucinée et, malgré son côté trippy, passablement sombre…ensuite, la portion rythmique s’intensifie et nous ramène aux beaux moments les plus funky du big beat et de la psytrance, toujours avec la touche psychoactive propre à BIOBAZAR.- cet aspect s’affirme comme une constante dans le disque; les ambiances sont toujours texturées, évolutives, psychotropes et d’une grande richesse, jamais linéaires. BIOBAZAR revient ensuite à des amalgames plus dub pour un temps, avec même une petite touche d’inspiration rock atmosphérique. À la pièce 10, il flirte avec une idm jazzée des plus éclatées…cette plage signale d’ailleurs le début du segment le plus psychédélique du disque. Quoi de mieux pour finaliser l’envolée d’élégante façon... le tempo avoisine à ce moment les 100 bpm tout au plus – rythmique mais cérébral. Il est à noter que l’album défile en mode de séquence ininterrompue et que les pièces s’imbriquent admirablement bien les unes aux autres (l’expérience radiophonique et de dj de Dany Janvier n’y est probablement pas étrangère).

À recommander sans réserves aux amateurs de psy électronique (tant uptempo que downtempo), ou tout simplement, et surtout, aux fervents d’une électronica touffue et aventureuse!

credits

released January 1, 2008

license

all rights reserved

tags

about

biobazar Montreal, Québec

Composer, writer and DJ, Dany Janvier is a multidisciplinary artist who works with both image and sound. Specializing in chill-out electronic music, electronica, IDM, ambient, and psybient, he’s been part of the Canadian electro-underground scene since 1998. Biobazar has offered hundreds of live performances and DJ sets as part of various shows and several Canadian electronic-music festivals ... more

contact / help

Contact biobazar

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

biobazar recommends:

If you like biobazar, you may also like: